Sûreté de l’Etat: Ministre de l’Intérieur, Joëlle Milquet

Image

Joëlle Milquet fait des propositions pour améliorer la Sûreté

13 février 2013 – Source: Belga

La vice-Première ministre et ministre de l’Intérieur, Joëlle Milquet, estime dans un communiqué “qu’il ne peut être question de supprimer la Sûreté de l’Etat”. Non seulement, cette idée ne fait pas partie de l’accord du gouvernement, mais, surtout, l’existence d’un service de renseignement compétent et contrôlé est indispensable dans la politique de sécurité d’un pays.

La ministre de l’Intérieur indique par ailleurs avoir remis un “rapport informel” au Premier ministre contenant plusieurs “pistes d’amélioration” du rôle de la Sûreté et du renforcement de la coordination entre services, entre autres, avec la police et l’OCAM (l’Organe pour la Coordination de l’Analyse de la Menace). Ces pistes concernent également la coordination entre les services et le comité ministériel.

Le but est, notamment, de “renforcer encore l’efficacité de la lutte contre le radicalisme et le terrorisme”, précise Mme Milquet. Au-delà de ces différents éléments, la ministre estime qu’il est “indispensable de ramener de la sérénité et de la rationalité dans le débat”.

La priorité pour la ministre de l’Intérieur n’est “ni le débat sur l’existence de la Sûreté de l’Etat, ni celui de la succession de son administrateur”, mais celui du renforcement de la lutte contre les éléments qui menacent clairement la sécurité du pays et des citoyens. “Améliorer l’efficacité et la coordination de nos services de sécurité, dont celui de la Sûreté de l’État: oui. Supprimer cette dernière: non!”, conclut le communiqué.

Di Rupo et Turtelboom appellent à la sérénité et à la modération

Le Premier ministre Elio Di Rupo et la ministre de la Justice Annemie Turtelboom ont appellé, mercredi après-midi, “à la sérénité et à la modération quant à d’éventuelles évolutions des institutions de renseignement et de sécurité”.

Dans un communiqué diffusé par le cabinet du Premier ministre, ils rappellent que des enquêtes ont été demandées dont le gouvernement fédéral attend les résultats.

Comme prévu, une réunion du Comité ministériel pour les Renseignements et la Sécurité présidé par le Premier ministre aura lieu le vendredi 22 février prochain. Dans l’intervalle, la préparation de cette réunion est assurée par le Collège du Renseignement et de la Sécurité.

En parallèle, un groupe de travail inter-cabinets se réunira, précise encore le communiqué.

http://www.levif.be/info/actualite/belgique/joelle-milquet-fait-des-propositions-pour-ameliorer-la-surete/article-4000247749253.htm

Advertisements

Tags: , ,

One Response to “Sûreté de l’Etat: Ministre de l’Intérieur, Joëlle Milquet”

  1. kruitvat Says:

    Suite à diverses réactions à l’emporte-pièce concernant la Sûreté de l’Etat, le Président du cdH, Benoît LUTGEN, se prononce pour le maintien d’un service national de renseignements avec une feuille de route claire et contrôlée. Les missions qui relèvent de ce service sont nécessaires au bon fonctionnement de notre Etat et à la protection des personnes et des biens.

    Les fuites de ces dernières semaines posent de nombreuses questions. D’où viennent-elles ? De la Sûreté de l’Etat ? D’autres acteurs ? Une enquête approfondie devra le déterminer. De plus, pour le cdH, ce sera l’occasion d’évaluer les mécanismes de contrôle de la Sûreté de l’Etat. Il s’agit de missions qui doivent être accomplies par le Comité R et la Ministre de la Justice.

    Comme le Député cdH George DALLEMAGNE l’a précisé le 7 février dernier lors d’une réunion de la Commission de la Justice, des questions essentielles méritent des réponses précises : quelle est la place de la Sûreté de l’Etat dans le dispositif général de lutte contre les menaces qui pèsent sur notre pays ? Que fait-on des informations recueillies ? Qui doit être informé ? Qui définit le système de priorités ? Comment les Parlementaires peuvent-ils être informés sur des organisations ou des personnes qui cherchent à les contacter et qui pourraient s’avérer problématiques pour la démocratie ou les intérêts du pays ?

    Le cdH demande une évaluation précise et ensuite une réflexion en profondeur sur le rôle, les priorités et le fonctionnement de la Sûreté de l’Etat.

    Par ailleurs, la fin du mandat du patron de la Sûreté de l’Etat ne pourrait en aucun cas justifier les agitations de ces dernières heures.

    http://www.lecdh.be/nous-et-vous/actualites/surete-etat-jeter-surete-eau-bain

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: